Les NACS (Nouveaux Animaux de Compagnie)

Informations et conseils pour tout ceux qui ont ou désirent avoir des NACS comme animaux de compagnie: furets, perroquets, chèvres naines, moutons d'Ouessant...
 
PortailAccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Certaines maladies courantes chez nos perroquets

Aller en bas 
AuteurMessage
Lambrusco
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 207
Age : 52
Localisation : 77 Villars les massons
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Certaines maladies courantes chez nos perroquets   Dim 16 Déc - 15:44

La rhinite* :

Il est très sensible à tout changement de température et aux courants d'air qui favorisent l'apparition d'une inflammation de la cire et de la muqueuse nasale, les agents responsables sont nombreux et variés (mycoplasme, aspergillose, gale, staphylocoque, substance toxique volatile, etc...). Elle se manifeste par un jetage nasal, un sifflement à la respiration qui est plus ou moins ample, une diminution de l'appétit et un animal qui est très calme avec une disparition de la parole. Le bec ouvert n'est pas rare.

Si la pathologie n'est pas soignée rapidement, elle se complique souvent par une trachéo-bronchite, une aérosacculite (atteinte des sacs aériens) ou une pneumonie marquée par une respiration abdominale intense.

La sinusite infra-orbitaire* :

Complication fréquente de la maladie précédente, est marquée par une accumulation de pus dans le sinus infra-orbitaire suite à une communication avec la cavité nasale. Le jetage est abondant et épais mais le plus spectaculaire est le fait que la peau gonfle sous l'oeil ce qui provoque une fermeture de ce dernier et avec le temps son infection.

* ces 2 maladies sont le plus souvent liées à des carences alimentaires en vitamine A donc une excellente alimentation est indispensable.

Chlamydiose (psittacose-ornithose) :

Cette maladie est une zoonose (transmissible à l'homme) célèbre qui est à déclaration obligatoire dans de nombreux pays.

Elle est transmise entre oiseaux surtout à partir de la voie respiratoire et parfois par la voie digestive, la contamination de l'oeuf est aussi possible. Elle est favorisée par le stress, le manque d'hygiène, etc...

Un faible pourcentage parmi les volatiles qui suivent (perroquets, perruches, canaris, pigeons, etc...) développent la pathologie, par contre, beaucoup sont porteurs asymptomatiques et constituent donc un tremplin pour la propagation de l'infection de même que les oiseaux malades qui ont été guéris (blanchis) par des antibiotiques.

Elle peut prendre trois formes :

- suraiguë : mort en 24 heures sans signes visibles.

- aiguë : d'abord, il y a une conjonctivite et des problèmes respiratoires (polypnée, jetage nasal), puis ce germe peut aussi affecter les organes internes (foie, poumons, rate, etc.) après une septicémie avec amaigrissement et troubles nerveux éventuels. Les psittacidés seront "gonflés", cesseront de manger et produiront des fientes verdâtres. Le décès se produit après 8 à 15 jours.

- chronique : sans signes cliniques ou seulement les respiratoires. Après plusieurs semaines et des traitements éventuels, environ 50% des oiseaux peuvent guérir mais ils seront toujours excréteurs de Chlamydia psittaci et continueront ainsi à disséminer la maladie.

Chez l'homme, elle est inhalée par les poussières, par le duvet cloacal ou plus simplement par les sécrétions nasales des oiseaux. Lorsqu'elle se développe, la maladie prend la forme d'une grippe mais elle peut devenir plus grave avec de la fièvre, de l'épistaxis, de la diarrhée ou une constipation puis une bronchopneumonie avec des lésions nerveuses. Une myocardite est parfois présente.

Aspergillose :

Aspergillus fumigatus est une mycose qui profite d'une baisse d'immunité ou d'un traitement antibiotique prolongé pour pénétrer dans l'organisme sous forme de spores par la voie respiratoire surtout, mais aussi digestive ou à travers l'oeuf.

On constate de l'abattement, une diarrhée, un amaigrissement et surtout une sinusite qui peut être compliquée par une broncho-pneumonie et des troubles nerveux.

A l'autopsie on remarque principalement des plaques de couleur blanc-vert-jaunâtre qui tapissent les organes respiratoires et surtout les sacs aériens.

Candidose :

Contrairement à l'aspergillose, candida albicans attaque surtout le système digestif. L'oiseau (surtout chez les jeunes) reste en boule dans un coin, ne s'alimente plus, maigrit, a de la diarrhée avec parfois une dyspnée et une déformation du bec et plus rarement des problèmes neurologiques.
Revenir en haut Aller en bas
http://sangharime.com/MondeAlternatif/index.php
 
Certaines maladies courantes chez nos perroquets
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» traitement des maladies: préventif et curatif récapitulatif
» diarhée fréquente chez certaines brebis
» probleme de pattes chez ma poule
» Elevages et maladies
» Le nourrissage chez la dionée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les NACS (Nouveaux Animaux de Compagnie) :: Les NACS :: Soins et santé :: les Gris du Gabon-
Sauter vers: