Les NACS (Nouveaux Animaux de Compagnie)

Informations et conseils pour tout ceux qui ont ou désirent avoir des NACS comme animaux de compagnie: furets, perroquets, chèvres naines, moutons d'Ouessant...
 
PortailAccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les 2 types de chinchillas dans la nature

Aller en bas 
AuteurMessage
Lambrusco
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 207
Age : 52
Localisation : 77 Villars les massons
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: les 2 types de chinchillas dans la nature   Mer 28 Déc - 11:33


Les chinchillas de compagnie que l'on trouve dans nos maisons sont issu d'une manipulation génétique faite par l'homme d'un mélange de ces 2 types. Manipulation génétique faite encore aujourd'hui par sélection. Faite dès l'origine pour des raisons de gabarit, couleur...
Les chinchillas étant élevés à l'origine pour leur fourrure, il a fallu avoir de gros gabarit pour qu'il y ait moins de pièces de peaux par manteaux... et qu'il y ait de nouvelles couleurs car le chinchilla à l'état naturel n'est que gris ou fauve.
Bien que très proches d'aspect et de mœurs, on distingue plusieurs espèces du genre Chinchilla ainsi que des variétés domestiques. Les seules espèces sauvages actuellement connues sont des animaux d’Amérique du Sud devenus très rares. Toutes deux sont des espèces protégées :
  • Chinchilla brevicaudata Waterhouse, 1848 ou Chinchilla à queue courte.
  • Chinchilla lanigera (Molina, 1782) ou Chinchilla à longue queue.

Le chinchilla d'élevage ou Chinchilla domestique est un hybride, Chinchilla laniger x Chinchilla brevicaudata, qui résulte du croisement progressif des deux espèces sauvages au sein d’élevages. Il est toutefois beaucoup plus proche du Chinchilla lanigera que du très rare Chinchilla brevicaudata. C'est un animal adapté à la captivité et connu du grand public sous le nom vernaculaire de « chinchilla ».
À l'origine, l’objectif des premiers élevages était la production de fourrure. Le chinchilla domestique est également employé comme animal de laboratoire et on le rencontre de nos jours couramment comme animal de compagnie. De nombreux coloris ont été développés en élevage, quoique celui-ci ait commencé il y a moins d'un siècle.
Le chinchilla domestique (Chinchilla laniger × Chinchilla brevicaudata) est un rongeur nocturne de taille moyenne, de la famille des Chinchillidés, originaire de la cordillère des Andes et vivant uniquement en captivité.
Issu principalement de l'espèce sauvage Chinchilla lanigera, il a été très probablement hybridé dans une moindre proportion avec l'autre espèce sauvage, Chinchilla brevicaudata, encore plus rare car quasiment décimée pour sa fourrure au début du XXe siècle. Élevé en captivité avec succès depuis 1923, il a été sélectionné avant tout pour sa fourrure dense et soyeuse mais ce chinchilla domestique fait aussi partie depuis une quinzaine d'années des nouveaux animaux de compagnie (NAC). Contrairement aux espèces protégées sauvages, il n'est pas en voie de disparition. C'est le chinchilla le plus connu des fourreurs, des laboratoires et du grand public.
Le chinchilla domestique est un animal hybride issu selon certains auteurs du croisement du Chinchilla lanigera et du Chinchilla brevicaudata, obtenu en captivité. Bien qu'il soit incapable de survivre à la vie sauvage (Mohlis, 1983), le chinchilla d'élevage n'est pas reconnu comme une espèce distincte par les classifications classiques.
Souvent appelé Chinchilla laniger par les éleveurs et les biologistes, il est alors assimilé au Chinchilla lanigera, son ancêtre sauvage (Walker, 1968), mais dans le langage courant le mot « chinchilla » désigne indifféremment le genre, l’espèce domestique et la fourrure de l'animal.
L'existence de plusieurs espèces ou sous-espèces du genre est également très discutée depuis le XIXe siècle : Certains auteurs ne reconnaissent qu’une espèce (Albert, 1901; Sage, 1913; Bowman, 1924; Bidlingmaier, 1937). D'autres auteurs reconnaissent une ou plusieurs sous-espèces de l'espèce Chinchilla lanigera (Walker, 1968; Pine et al., 1979) ou bien de l'espèce Chinchilla chinchilla: (Osgood, 1943; Man, 1978).
La classification la plus souvent retenue par les classifications classiques et les chercheurs est le genre Chinchilla Bennett, 1829 incluant deux espèces sauvages : Chinchilla brevicaudata, Waterhouse, 1848 et Chinchilla lanigera (Molina, 1782).
Les autorités les plus récentes identifient aussi deux espèces : Chinchilla laniger et Chinchilla brevicaudata (Cabrera, 1961 ; Corbet et Hill, 1980 ; Woods, 1993 ; Monoz-Pedreros, 2000).
Une distinction qui se révèle en accord avec les données moléculaires récentes (Spotorno et al. 2004) car, en 2003, Valladares et Spotorno ont déposé une demande auprès de la Commission internationale de nomenclature zoologique pour le renommage également en deux espèces : valider l'ancien nom Mus Laniger (Molina, 1782), à la place de Chinchilla laniger (Molina, 1782) et valider l'ancien Eriomys chinchilla Lichtenstein, 1830, à la place de Chinchilla brevicaudata Waterhouse, 1848. Demande en attente de réponse.
Quant au Chinchilla domestique, les scientifiques le considèrent plus souvent comme un hybride (avec une forte dominante laniger), résultant du croisement en captivité entre Chinchilla laniger et Chinchilla brevicaudata1. Dans les laboratoires, cependant, on désigne ces animaux comme Chinchilla laniger, sans faire de distinction entre l'espèce sauvage et les descendants d’élevage.
Cette distinction entre chinchilla domestique et espèces sauvages est essentielle dans le cadre des réglementations internationales car celles-ci diffèrent selon qu’il s’agit de spécimens d’élevage ou d’individus sauvages protégés

Le mot chinchilla vient soit d’une tribu indienne des Andes, les indiens Chinchas qui vivaient dans la région côtière autour de l'actuelle ville de Lima, avant les Incas, Chinchilla voulant dire littéralement « petit chincha »; soit de chinche « animal puant » en espagnol, sans doute en référence à la forte odeur qu'il dégage lorsqu'il est effrayé.
Chinchilla pourrait aussi venir de l'indien quechua : « chin » qui signifie silencieux et « sinchi » qui veut dire fort et courageux, auxquels on ajoute le diminutif quechua « lla ». Ce qui assemblé signifie « fort et silencieux petit » (Aleandri, 1998).




Revenir en haut Aller en bas
http://sangharime.com/MondeAlternatif/index.php
 
les 2 types de chinchillas dans la nature
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les NACS (Nouveaux Animaux de Compagnie) :: Les NACS :: Les Chinchillas-
Sauter vers: