Les NACS (Nouveaux Animaux de Compagnie)

Informations et conseils pour tout ceux qui ont ou désirent avoir des NACS comme animaux de compagnie: furets, perroquets, chèvres naines, moutons d'Ouessant...
 
PortailAccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES ENTERO-TOXEMIES

Aller en bas 
AuteurMessage
Lambrusco
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 207
Age : 52
Localisation : 77 Villars les massons
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: LES ENTERO-TOXEMIES   Jeu 15 Nov - 14:01

Ce sont des maladies infectieuses, causées par la multiplication dans l’intestin grêle des clostridies ; Les clostridies sont des bactéries anaérobies strictes, c’est à dire qu’elles se développent dans un milieu sans oxygène libre ; Normalement, elles ne sont pas présentes dans l’intestin des ruminants, ou persistent uniquement sous forme sporulée, et en petit nombre. Si les conditions deviennent favorables ,la spore redevient bactérie et la multiplication est ultra rapide . Les entéro-toxémies sont connues et redoutées à juste titre par les éleveurs. C’est une des premières causes de mortalité chez la chèvre adulte avant les maladies pulmonaires si fréquentes chez les chevrettes. La brebis semble plus résistante que la chèvre adulte et que l’agneau à cette affection.

SYMPTÔMES :

Forme sur-aigue : c’est la mort subite sans aucun symptôme comme dans la tétanie d’herbage ou dans la listériose. A l’autopsie, on note des lésions d’entérite hémorragique, le foie et le rein semblent normaux. Forme aigue : La diarrhée apparaît au bout de quelques heures de prostration et d’abattement avec d’abord une élévation de la température puis les signes de déshydratation apparaissent : œil creux, sécheresse de la bouche et des muqueuses, pli de peau persistant, froideur des extrémités , la mort survient en 48 à 72 heures . Forme chronique : la diarrhée persiste malgré les divers traitements (antibiotiques, anti-inflamatoires , perfusions ). La lactation diminue, l’amaigrissement s’installe et la chèvre est trouvée morte un matin, 15 à 20 jours après les premiers symptômes. DIAGNOSTIC :

Les conditions d’apparition de la maladie sont déterminantes, ce sont elles qui vont orienter le diagnostic car le travail du laboratoire est difficile à cause de la fragilité des toxines produites par les clotridies . Il faudrait amener le cadavre « chaud « au laboratoire, et même la chèvre encore vivante, ce n’est que très rarement le cas. Sur le cadavre on note toujours des lésions hémorragiques sur l’intestin grêle et le colon associé souvent à des lésions rénales et à un œdème pulmonaire.

ETIOLOGIE OU CAUSES DES ENTERO-TOXEMIES

Si les clostridies trouvent un terrain favorable, elles se multiplient de façon foudroyante , produisent des toxines qui traversent l’intestin , et fond des dégâts irréversibles au niveau des reins, du foie et du cerveau Les causes sont simples :  Les changements brutaux de régime avec augmentation de céréales et d’aliments concentrés hyperprotéinés .  La mise à l’herbe sans transition au printemps avec une herbe jeune, appétante, très riche en potassium et en azote ; TRAITEMENT Curatif : Forme suraigue : illusoire Forme aiguë : en allopathie, antibiothérapie, réhydratation ; En homéopathie : le remède est à chercher suivant les symptômes présentés par l’animal malade : carbo vegetabilis , arsenicum , sulfur, veratrum , et camphora seront souvent indiqués . Les résultats sont inconstants, et dépendent du stade de l’intervention.

Préventif :

Pas d’apport de céréales ou de concentré sans une lente période d’adaptation. Mise à l’herbe progressive en fonction de la pousse de l’herbe, de la météo : (vent, pluie, froid, chaleur sont des facteurs de stress déterminants), fractionnement des sorties, et ajouts de paille de très bonne qualité le soir dans les râteliers. L’efficacité des vaccins est controversée, la chèvre se vaccine mal contre les entéro-toxémies . Lorsque le vaccin fait fabriquer des anti-corps, ils sont de courte durée avec souvent des réactions locales au point d’injection durant toute la vie de l’animal.
source : Docteur BOUTONNET
Revenir en haut Aller en bas
http://sangharime.com/MondeAlternatif/index.php
 
LES ENTERO-TOXEMIES
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelles vaccinations faites vous ?
» que lui est-il arrivé ?
» URGENT, Chèvre en toxémie de gestation (enfin, je pense)
» chevrettes mort foudroyante
» quels vaccins pour chèvres?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les NACS (Nouveaux Animaux de Compagnie) :: Les NACS :: Soins et santé :: Les Chèvres naines-
Sauter vers: